Sur les dangers du cocooning.

Stop Making Sense

Home is a long bear hug with someone you love
Certaines blogueuses* postent et croient fermement en ce genre de maximes. Casanières ou stressées par leur vie extérieure comme il est compréhensible de l’être, elles aiment écrire des odes à leur petit cocon. Leur “thé fumant” (alors…..j’ai un problème avec le terme “fumant“, je ne peux même pas l’expliquer, ça me crispe, ça me donne des frissons au même titre que l’association coussin moelleux, gâteau fondant ou parler de sent-bon au lieu de parfum), leurs gros pulls en laine, leurs soirées tv, leurs recettes de cookie moelleux et fondant (brrrrrr) (bon ok, en fait, n’importe quels emplois des mots « fondant » et « moelleux » me crispe), leurs animaux domestiques, leur chéri quand elles en ont, tout est merveilleux dans leur salon. Leur maison est un refuge de grandes rêveuses, une coquille salutaire où elles peuvent…

View original post 1,100 more words

Advertisements

About lechatsansqueue

Je suis couchée dans un plaid Bariolé Comme ma vie Et ma vie ne me tient pas plus chaud que ce châle Écossais Et l’Europe tout entière aperçue au coupe-vent d’un express à toute vapeur N’est pas plus riche que ma vie

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: